♀ le genre & l’écran ♂

pour une critique féministe des productions audiovisuelles

Accueil > Tribunes > Les femmes vues par Woody Allen

 

Les femmes vues par Woody Allen

>> Alain Brassart

Publié le mercredi 10 janvier 2018



Une misogynie très cinématographique

Article publié dans le Monde diplomatique en mai 2000.
Avec l’aimable autorisation de l’auteur

Encensé par la critique cinématographique parisienne, Woody Allen symbolise une « politique des auteurs » qui privilégie la forme au détriment du scénario et fait de l’acteur principal l’alter ego du réalisateur. « Accords et désaccords », son dernier film, nouvelle « autobiographie déguisée », condense tous ces traits et confirme une vision profondément misogyne, dans laquelle la femme se borne à essayer de « comprendre » l’artiste (masculin) et ses indicibles souffrances, quand elle ne constitue pas un handicap à sa créativité.

Lire la suite sur Le Monde diplomatique... https://www.monde-diplomatique.fr/2000/05/BRASSART/2292


Alain Brassart est enseignant et chercheur en cinéma, auteur de plusieurs ouvrages : Les jeunes premiers dans le cinéma français des années 60 (2004), L’homosexualité à l’écran (2007), L’intimité à l’écran (2017).


0 commentaire

Polémiquons ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre message devra être validé.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.