Accueil > Tribunes > Réponse à François Bégaudeau

 

Réponse à François Bégaudeau

« Les rêveries du cinéphile féministe »

>> Geneviève Sellier  

Publié le jeudi 26 octobre 2017



Dans le numéro 110 de la revue Transfuge (juin 2017), François Bégaudeau livre ses réflexions sur les relations conflictuelles entre cinéphilie et féminisme dans un (long) texte intitulé : « Les rêveries du cinéphile féministe ».

Ce qui frappe après l’avoir lu, c’est qu’il n’a visiblement jamais entendu parler des (très) nombreuses analyses féministes ET esthétiques des films, dont il réclame l’avènement… On ne voit pas très bien d’ailleurs en quoi son positionnement est féministe, puisque loin d’apporter sa contribution, aussi modeste soit-elle, au combat pour un cinéma moins sexiste, le but de son texte est de faire la leçon aux féministes, qui adopteraient des modes de lutte qui leur nuiraient parce qu’elles se perdraient dans des batailles de chiffres, forcément dérisoires quand il s’agit de création artistique, et qu’elles seraient incapables d’articuler féminisme et approche esthétique des films.

En cela, il est tout à fait représentatif des cinéphiles français, et plus largement des intellectuels masculins de notre pays, mais pas du tout des féministes !

Mon ami Noël Burch   raconte que la première chose qui l’a frappé quand il est arrivé en France dans les années 1950, c’est que, contrairement aux États-Unis dont il venait, les hommes en France étaient convaincus de bien connaître les femmes, et même souvent mieux qu’elles…

Bégaudeau sait mieux que les cinéphiles féministes ce qu’il faudrait qu’elles fassent pour cesser d’énerver les cinéphiles masculins, ce qui provoque inévitablement des réactions violentes de leur part… et il faudrait qu’elles se mettent au travail pour produire des « vraies » analyses esthétiques féministes, et Bégaudeau a la gentillesse de leur suggérer à la fin de son texte quelques pistes.

Merci François, que ferions-nous sans vous !


4 commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Polémiquons.