Accueil > Tribunes > Peut-on séparer l’artiste de l’industrie ?

 

Peut-on séparer l’artiste de l’industrie ?

>> A.O. Scott

Publié le jeudi 25 janvier 2018



Le critique de cinéma A.O. Scott évalue le travail de Harvey Weinstein et de Woody Allen après #MeToo.


« I Have To Ask », par Isaac Chotiner, paru dans Slate du 4 Janvier 2018 (fr).


L’article complet sur Slate (en) https://slate.com/news-and-politics/2018/01/film-critic-a-o-scott-on-evaluating-the-work-of-harvey-weinstein-and-woody-allen-after-metoo.html


Isaac Chotiner : Pour vous qui écrivez sur les films, comment cela s’est-il passé dans le contexte du scandale Weinstein ?

Anthony Oliver Scott : Ça a été très compliqué, ne serait-ce que dans la façon d’en parler. Mon boulot consiste à voir des films, à me faire une opinion dessus et à la partager. Et cette année, j’ai eu l’impression que ce travail était complètement à côté de la plaque. D’abord du simple fait de l’agitation politique que vit le pays, qui détourne l’attention de tout le monde du cinéma, et ensuite parce que tout ce mouvement (#MeToo ou, comme j’aime à le considérer, l’effondrement moral de mon genre) a commencé avec Harvey Weinstein.

grr lire la suite (fr)- Le critique Anthony Oliver Scott évoque l’appréciation du travail des cinéastes dans l’après #MeToo


A.O. Scott, critique de cinéma du New York Times, est le fils de la grande historienne féministe Joan Scott : ceci explique sans doute cela…


0 commentaire

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.